Zoom sur la location-accession : comprendre son fonctionnement

Demandez votre comparatif de Syndic

La location-accession est une option intéressante pour les personnes désirant devenir propriétaires de leur logement. Elle permet d’acheter un bien en passant tout d’abord par une phase de location. Dans cet article, nous vous proposons de découvrir les différentes étapes clés du processus de location-accession.

Étape 1 : Trouver un logement éligible à la location-accession

Avant de commencer votre recherche, il est important de vérifier que le type de logement souhaité est éligible à la location-accession. Cette option concerne principalement les biens neufs ou réhabilités qui respectent certaines normes environnementales et de performance énergétique. Les logements disponibles peuvent être des appartements ou des maisons individuelles, appartenant à des organismes HLM, des promoteurs immobiliers ou encore des bailleurs sociaux.

Pour connaître les offres proposées dans votre région, vous pouvez vous adresser directement aux organismes concernés ou consulter leurs sites Internet. Pour acheter en location accession, renseignez-vous également auprès de site comme Sarthe Habitat ou de la mairie de la commune où vous souhaitez acheter :

  • la liste des logements disponibles,
  • les conditions d’éligibilité.

Étape 2 : Vérifier l’éligibilité personnelle à la location-accession

La location-accession s’adresse à un public déterminé, dont les ressources sont plafonnées. Pour être éligible, il faut également ne pas avoir été propriétaire de sa résidence principale durant les deux années précédant la demande.

Les plafonds de ressources varient en fonction de la taille du ménage et de la zone géographique dans laquelle se trouve le logement. Il est donc essentiel de vérifier votre éligibilité avant d’entamer toute démarche.

Étape 3 : Signature du contrat de location-accession

Le contrat de location-accession est constitué de deux volets :

  1. La phase de location,
  2. La phase d’accession à la propriété.

Pendant la première phase, vous versez une redevance mensuelle à l’organisme proposant le logement. Celle-ci est composée d’une part locative et d’une part acquisitive. La part locative correspond au loyer que vous auriez payé pour louer le bien. La part acquisitive constitue une épargne qui sert à préparer la levée d’option d’achat.

La durée de cette première phase est généralement fixée entre deux et cinq ans selon les contrats. Durant cette période, vous pouvez décider d’acheter le logement. Cette décision est prise lors de la levée de l’option d’achat, qui doit intervenir avant la fin de la période de location prévue par le contrat.

La phase de location et les engagements réciproques

Pendant la phase de location, l’occupant est tenu de respecter les conditions habituelles d’une location classique :

    • Réaliser un état des lieux à l’entrée dans le logement,
    • Payer la redevance mensuelle,
    • Entretenir le bien et réaliser les éventuelles réparations locatives,
    • Posséder une assurance habitation.

De son côté, le vendeur doit délivrer un bien en conformité avec les normes édictées par le contrat de location-accession. Il est également responsable des gros travaux liés à la garantie biennale et décennale.

La phase d’accession à la propriété

Lors de la levée de l’option d’achat, l’occupant devient officiellement propriétaire du logement. Le montant de cette option correspond au prix de vente du bien, déduit de la part acquisitive déjà versée durant la période de location.

À noter que l’acte définitif d’accession à la propriété doit être signé devant notaire. Les frais de notaire sont alors à la charge de l’accédant, sous certaines conditions.

Étape 4 : Financement et aides à la location-accession

Le financement de la location-accession peut être réalisé de différentes manières :

  • Au moyen d’un prêt bancaire classique,
  • Grâce à un Prêt à Taux Zéro (PTZ), si vous êtes primo-accédant et respectez les conditions de ressources,
  • Avec un Prêt d’Accession Sociale (PAS), sous conditions de ressources.

La location-accession ouvre également droit à certaines aides, telles que :

  • L’exonération de taxe foncière durant une durée déterminée,
  • Une TVA réduite,
  • La possibilité de bénéficier de l’APL accession, sous conditions de ressources.

Les avantages et inconvénients de la location-accession

Avantages

La location-accession présente plusieurs avantages :

    • Elle vous offre la possibilité de tester le logement avant d’en devenir propriétaire,
    • Le prix de vente est généralement inférieur à celui du marché immobilier,
  • Elle permet de préparer progressivement l’accès à la propriété grâce à l’épargne constituée par la part acquisitive,
  • Les différentes aides financières disponibles rendent l’achat plus accessible pour les ménages modestes.

Inconvénients

Cependant, la location-accession a aussi ses inconvénients :

  • Le choix des logements éligibles est limité,
  • Pendant la phase de location, les occupants ne sont pas officiellement propriétaires et doivent respecter les règles imposées aux locataires,
  • Les critères d’éligibilité sont stricts.

En résumé, la location-accession est une option qui peut s’avérer avantageuse pour ceux qui remplissent les conditions d’éligibilité. Pour savoir si cette solution est adaptée à votre situation, il est recommandé de vous rapprocher des organismes compétents et de réaliser une étude de financement.

Demandez votre comparatif de Syndic