Les Aides CEE : Votre allié financier pour une maison éco-responsable

Demandez votre comparatif de Syndic

Dans l’optique d’améliorer la consommation énergétique des ménages et de réduire leur bilan carbone, le gouvernement français instaure plusieurs dispositifs dont la prime CEE. À travers cette dernière, les bénéficiaires peuvent réaliser divers travaux de rénovation qui, à la longue, peuvent leur être extrêmement bénéfiques. Découvrez dans cet article, tout ce qu’il y a à savoir sur le dispositif CEE.

La prime CEE : fonctionnement et avantages

La prime CEE (Certificats d’Économie d’Énergie) encore appelée Prime Énergie est une aide dédiée à la rénovation énergétique et instaurée par le gouvernement depuis 2005. Celle-ci se positionne comme une solution à la consommation excessive d’énergie et promeut les projets de rénovation énergétique des anciennes bâtisses.

Par ailleurs, le financement de ces différents travaux, à travers l’aide cee, est assuré par les grands pollueurs, en l’occurrence, les fournisseurs d’énergie, les grandes industries, etc. Ceux-ci, pour accroître leur quota CEE, sont en effet obligés de subventionner les rénovations des ménages. De leur côté, les particuliers bénéficient non seulement de nouvelles installations qui respectent les normes, mais aussi d’une baisse considérable de leur consommation énergétique.

Les conditions d’éligibilité aux aides CEE

Le dispositif CEE s’adresse à un public très large. Toutefois ,quelques conditions doivent être respectées pour y être éligible. Tout d’abord, les ménages qui profitent de l’aide doivent garantir qu’elle sera destinée à la réalisation de travaux visant à renforcer les performances énergétiques de leur logement.

Aussi est-il indispensable que le bénéficiaire de la subvention soit  propriétaire du logement concerné, qu’il s’agisse d’une location ou non. Cela dit, lorsqu’il s’agit d’un locataire, le logement doit être celui qu’il occupe principalement. Il est également exigé que les travaux soient pris en charge par un professionnel qualifié RGE et qu’ils soient réalisés exclusivement sur les bâtisses de plus de 2 ans.

Les différents types de travaux pris en compte

Dans tous les cas, les seuls travaux pour lesquels sont attribuées les aides CEE doivent être dédiés à l’amélioration des performances énergétiques. Il est tout de même important de noter que les travaux allant dans ce sens sont innombrables.

Prenons, en premier lieu, l’exemple des projets d’installation d’équipement de chauffage écologique. Dans ce cas de figure, vous pouvez profiter d’une aide CEE pour acquérir et installer une chaudière biomasse, une pompe à chaleur, etc. En outre, si vous souhaitez effectuer des travaux d’isolation dans votre logement (murs, planchers, toitures, etc.), la prime CEE peut vous être allouée.

Quelles sont les démarches pour bénéficier de l’aide CEE ?

Si vous souhaitez profiter du dispositif CEE, assurez-vous en amont d’avoir rempli toutes les conditions d’éligibilité. Rendez-vous ensuite sur le site Effy pour y effectuer votre demande. Toutefois, sachez que la signature de votre devis ne doit, en aucun cas, précéder la demande de prime. Autrement, aucune subvention ne pourra vous être attribuée.

Par ailleurs, après avoir complété les étapes en ligne, vous serez mis en relation avec un conseiller qui vérifiera et validera votre demande. Enfin, à l’issue des travaux de rénovation, il vous reviendra de présenter les documents requis (devis, factures, etc.) pour recevoir votre prime CEE. 

Demandez votre comparatif de Syndic