Achat immobilier : comment trouver la meilleure assurance de prêt ?

Demandez votre comparatif de Syndic

Le crédit immobilier est la solution la plus envisagée par les porteurs de projets, dans le cadre d’un achat immobilier. Seulement, l’obtention de ce financement est sujette à la souscription d’une assurance de prêt. Elle se destine à protéger l’organisme prêteur du risque d’insolvabilité de l’emprunteur. Il s’agit en fait d’une assurance de prévention, dans l’hypothèse d’un décès, d’une invalidité ou d’une perte d’emploi de l’emprunteur. Le coût de cette couverture peut être parfois important et avoir une incidence conséquente sur le crédit. Il importe donc de trouver le bon contrat d’assurance de prêt. Justement, comment y parvenir ?

L’assurance, obligatoire dans le cadre de votre prêt immobilier

L’assurance emprunteur est un contrat d’une grande utilité en matière de crédit immobilier. Elle présente des caractéristiques qui lui sont propres.

L’opportunité de l’assurance de prêt

En tant qu’emprunteur, la souscription d’une assurance emprunteur est opportune pour vous, ceci pour maintes raisons. Effectivement, ce contrat garantit la prise en charge de vos échéances de prêt, dans l’éventualité d’un sinistre qui vous empêcherait d’honorer vos engagements de remboursement. En effet, cette assurance est utile tant pour la banque que pour vous. En cas de sinistre qui vous rendrait insolvable, l’assurance de prêt immobilier prend systématiquement le relais et s’assure du remboursement de votre crédit. Il s’agit d’une protection pour vos proches aussi. En effet, ces derniers n’auront pas à rembourser votre crédit immobilier de leurs poches si vous décédiez. De même, l’organisme prêteur tire avantage de cette couverture.

Pour ce dernier, l’assurance de crédit immobilier est la garantie que son financement sera remboursé, indépendamment des aléas de la vie. Cela se comprend, étant donné le montant généralement important du crédit immobilier, et ses échéances de remboursement souvent longues. Pour peu que les garanties souscrites soient mises en œuvre, le capital restant dû est entièrement pris en charge par l’assureur, dans la limite de la quotité stipulée au contrat.

Le caractère obligatoire ou non de l’assurance emprunteur

Aucune disposition légale ne prévoit expressément la souscription d’une assurance de prêt. C’est dire que la banque ne peut vous contraindre à souscrire une assurance pour garantir le remboursement de votre crédit immobilier. Cependant, dans la pratique, il y a loin de la coupe aux lèvres. De facto, sans assurance de prêt, il est quasiment impossible que l’organisme prêteur vous octroie un crédit immobilier. Ainsi, à moins que vous ne vous accordiez pour garantir le crédit via un nantissement d’assurance-vie ou une hypothèque sur bien immobilier, vous ne l’obtiendrez pas sans justifier d’une assurance de prêt immobilier.

Comme nous le disions, les banques ont pour priorité de se parer à toute éventualité et accident de la vie qui compromettrait votre solvabilité. Dans cette logique, elles exigent systématiquement une assurance emprunteur. Mieux, dans la plupart des cas, elles vous proposent elles-mêmes le contrat d’assurance de prêt. Toutefois, vous n’êtes pas tenu de souscrire. Depuis la loi Lagarde de 2010, vous pouvez envisager librement la souscription d’une assurance. Il s’agit d’une disposition qui vous permet de recourir à un organisme extérieur pour souscrire votre assurance de prêt. Indépendant de l’assurance de prêt suggérée par l’organisme prêteur, le contrat proposé par cette entité doit offrir des garanties équivalentes aux précédentes.

Notre article sur :  L'assurance copropriété, la sécurité pour votre immeuble
Garantissez votre crédit immobilier avec une assurance emprunteur

Le rôle du courtier en assurance

Pour trouver une assurance de prêt immo aux conditions avantageuses, vous disposez de plusieurs options. L’une d’elles est de recourir à un courtier en assurance de prêt immobilier. Ce dernier est un spécialiste de l’assurance et du crédit. Il sert d’intermédiaire entre les banques, les assurances et l’emprunteur que vous êtes, afin de trouver pour vous la meilleure offre d’assurance. Doté de grandes qualités de négociateur, le courtier en assurances est un fin stratège. Sa connaissance des milieux de la banque et de l’assurance lui permettent de négocier pour vous le meilleur contrat possible. Il mise aussi sur ses relations privilégiées avec ces entités, pour garantir le bon aboutissement des négociations qu’il mène pour vous.

Par ailleurs, ce spécialiste est aussi investi d’une mission de conseils. Si le but ultime de l’assurance emprunteur est de prévenir les risques de décès et d’incapacité totale, il faut dire que ces risques infortunes ne sont pas les seules à prévenir. Pour cette raison justement, le courtier en assurance de prêt vous conseille quant à l’opportunité de souscrire des garanties complémentaires. Elles permettent d’optimiser autant que possible votre assurance de crédit immobilier, de sorte à vous offrir une prise en charge très large. Le chômage, l’invalidité totale permanente, l’incapacité temporaire totale sont des exemples d’aléas qu’il est opportun de prévenir. Là réside l’intérêt des garanties complémentaires suggérées par le courtier.

assurance prêt immobilier

Comment un courtier travaille-t-il avec les assurances ?

Le travail du courtier en assurances suit plusieurs étapes.

L’étude de votre profil et la sélection de l’assureur de prêt immobilier

Pour travailler avec les assurances, le courtier étudie d’abord votre profil d’emprunteur. C’est d’ailleurs une étape importante pour lui dans le choix de la compagnie d’assurance et la diligence des négociations. En effet, l’assurance emprunteur peut représenter un budget énorme, lequel est essentiellement déterminé par le Taux Annuel Effectif d’Assurance (TAEA). Ce taux est fixé par l’assureur de crédit, considération faite de plusieurs paramètres. Votre âge, votre état de santé, vos habitudes de consommation selon que vous soyez fumeur ou non, votre profession et les risques associés, sont autant de facteurs qui impactent le TAEA. Ces modalités pris en compte, l’assurance de prêt peut vous coûter jusqu’à 30% du montant emprunté.

La prise de contact avec les assureurs et les négociations

Le courtier analyse donc les paramètres qui sous-tendent le TAEA pour déterminer votre profil et le peaufiner dans la mesure du possible. Il prend alors contact avec les assureurs de son réseau qui sont plus enclins à garantir le crédit immobilier d’un emprunteur. Il leur soumet votre dossier et présente votre projet immobilier.

Vient ensuite la phase des négociations. Ici, le courtier en assurance de prêt négocie avec les différents assureurs les meilleurs tarifs possibles pour vous, en fonction de votre situation personnelle et professionnelle. Il s’attelle à obtenir des contrats dont les garanties sont équivalentes à celles de votre organisme prêteur, pour respecter le principe phare de la délégation d’assurance. Le spécialiste de l’assurance de prêt sélectionne ensuite les meilleurs contrats et les soumet à votre appréciation. Il vous en explique les modalités et implications. Se basant sur son expérience, le courtier vous conseille maintenant quant au contrat qu’il estime le plus intéressant pour votre profil.

Notre article sur :  Assurance propriétaire non-occupant : définition, quelles garanties et quand prendre ?

Les avantages de faire appel à un courtier

Recourir à un courtier pour assurer votre crédit immobilier a du mérite à plus d’un titre. De fait, cet expert de l’assurance dispose d’une grande marge de négociation auprès des compagnies d’assurance. Compte tenu de leurs relations et du statut d’apporteur d’affaires de ce professionnel vis-à-vis des assureurs, ces derniers sont plus enclins à accepter ses conditions. Il a donc plus de chances d’obtenir pour vous le meilleur TAEA pour votre assurance de prêt. C’est dire qu’avec un courtier en assurance de crédit immobilier, vous pouvez réaliser des économies conséquentes. Évidemment, ce n’est pas systématique, puisque les banques ne sont pas légalement liées aux conditions du courtier. Toutefois, les certitudes ici sont plus grandes.

De même, il faut souligner le fait que le concours d’un courtier vous fait gagner du temps. Négocier un crédit immobilier demande du temps ; l’assurance de crédit immobilier encore plus. Déléguer cette tâche au courtier vous évite donc de perdre du temps et de commettre des erreurs. Aussi est-il opportun de souligner qu’avec le courtier, vous avez plus de marge pour faire jouer la concurrence. Ceci c’est sans compter la relation de confiance entre le professionnel et vous. En effet, la profession de courtier est réglementée. Tout bon courtier en assurance est immatriculé au Registre des Intermédiaires, conformément aux dispositions de l’article 512-2 du Code des Assurances. Cette inscription atteste de la responsabilité civile professionnelle du courtier et de son honorabilité.

Faites appel à un courtier en assurance pour bénéficier d'une assurance de prêt à TAEA intéressant

Comment renégocier votre assurance de prêt ?

Vous avez la possibilité de renégocier votre assurance de prêt, notamment si vous estimez qu’elle devient pesante pour vous. La législation à cet effet a évolué, de sorte que vous pouvez envisager cette renégociation sans frais. Il s’agit même d’une piste à privilégier, étant donné qu’elle vous permet d’économiser jusqu’à 30%. Sur plusieurs années, le bénéficie est conséquent. Pour renégocier votre assurance emprunteur, vous n’avez qu’à trouver une offre moins chère qui respecte l’équivalence des garanties. La renégociation peut alors être initiée à tout moment, tel que le prévoit la loi Lemoine depuis juin 2022. À noter que cette possibilité n’est offerte qu’aux emprunteurs particuliers qui achètent un actif immobilier à usage d’habitation ou mixte.

Une fois votre choix d’assureur effectif, il faudra faire valider le contrat par votre organisme de crédit immo. Pour peu que vous ayez recouru au bon courtier, cette étape ne devrait être qu’une formalité, tant que le principe de l’équivalence des garanties est respecté. Dès lors, vous pouvez adhérer librement au nouveau contrat et adresser une lettre de résiliation à votre assureur précédent. En principe la banque ne peut refuser votre assurance. Cependant, il est des cas où vous pouvez faire face à un refus injustifié de la banque, alors même que l’équivalence des garanties est respectée. À ce niveau, le courtier interviendra pour faire valoir vos droits. En effet, le refus injustifié de renégociation expose l’organisme prêteur fautif à 3 000 euros d’amende.

Demandez votre comparatif de Syndic