Le courtier en syndic

Lorsqu’une copropriété souhaite changer de syndic, ou simplement assurer la mise en concurrence imposée par la loi ALUR, le choix du nouveau prestataire n’est pas toujours des plus évidents à faire. Comment être sûr de bénéficier d’un syndic sérieux, et qui soit adapté au format et aux besoins de la copropriété ? Pour aider les copropriétaires à y voir plus clair et à faire leur choix, un courtier en syndic se charge de faire le tri et d’assurer la mise en relation.

 

Le choix du bon syndic grâce à un courtier en syndic

 

Si le rôle de courtier est assez répandu dans le monde du crédit ou des assurances, le courtier en syndic est quant à lui relativement méconnu. Pourtant, trouver un syndic qui corresponde aux besoins d’une copropriété est un métier complet.

 

Nombreux sont les copropriétaires qui ne sont pas satisfaits de leur syndic actuel et qui souhaiteraient en changer, sans forcément savoir par où commencer les recherches.

 

« Trouver le syndic approprié est un vrai métier. »

 

Il en va de même pour le conseil syndical d’une copropriété qui doit assurer la mise en concurrence des syndics au moins tous les trois ans (depuis que la loi Macron a assoupli la loi ALUR).

 

Aguerri à cette tâche, et au fait des besoins des copropriétés, le courtier en syndic est le professionnel le plus indiqué pour vous aider à trouver votre syndic, qu’il s’agisse d’une grande copropriété, d’une copropriété moyenne ou d’une petite copropriété.

 

Qui rémunère le courtier en syndic ?

 

Le courtier en syndic peut être rémunéré de différentes façons pour ses services :

 

  • Par des honoraires : il s’agit alors d’un courtier qui va physiquement se déplacer jusqu’à la copropriété pour évaluer lui-même les besoins.
  • Par un forfait : un prix forfaitaire est fixé à l’avance. Il se divise généralement à 80 % à la charge du syndic qui sera choisi, et 20 % à la charge de la copropriété.
  • En tant qu’apporteur d’affaires : le courtier est rémunéré uniquement par le syndic qui sera choisi.

Chez Duflair.com, nous avons choisi cette troisième solution. L’utilisation de notre comparateur de syndics est totalement gratuite pour les copropriétaires et pour le conseil syndical. C’est le syndic élu qui nous rémunère en tant qu’apporteur d’affaires.

 

Cette rémunération est la même vis-à-vis de tous les syndics, et n’a donc aucune influence sur le choix des prestataires que nous vous proposons.

 

Trouver son syndic avec Duflair.com

 

Chez Duflair.com, nous avons bien saisi l’enjeu de bénéficier des services d’un bon syndic, et la difficulté de pouvoir trouver celui-ci. Notre métier de courtier en syndic est donc de vous proposer différents syndics professionnels correspondant à vos besoins et ayant fait leurs preuves sur le marché. Et pour y arriver, nous mettons à votre disposition notre comparateur de syndics.

 

Utilisant un algorithme développé en interne, notre comparateur de syndics se base sur le qualitatif des syndics référencés dans notre base de données. Ce qualitatif est axé, entre autres, sur six critères qui nous paraissent essentiels pour assurer une bonne relation entre une copropriété et son syndic :

  • Bonne gestion des charges : en gérant avec intelligence les contrats des différents prestataires, et en assurant le recouvrement des créances éventuelles, le syndic permet que le montant des charges n’explose pas d’années en années.
  • Comptabilité rigoureuse : le syndic se doit de pouvoir justifier de toutes les dépenses et de présenter annuellement un état financier irréprochable.
  • Faible rotation des effectifs : en conservant plus durablement le même interlocuteur, vous vous assurez l’écoute d’une personne déjà au fait des besoins de la copropriété.
  • Suivi des travaux : le syndic doit avoir des compétences pour analyser un chantier et son évolution.
  • Performance de l’extranet : l’accès aux documents dématérialisés doit être assuré dans les meilleures conditions possibles pour chaque copropriétaire.

« La qualité des prestations est le critère n°1 pour les copropriétaires. »

 

Et puisque la qualité de service est la première préoccupation des copropriétaires, tous ces critères composent à 50 % la note finale du syndic référencé.

 

Sont également pris en compte dans notre métier de courtier en syndic, les avis des clients des syndics. En effet, lorsque nous référençons un syndic, nous menons une enquête de satisfaction auprès des copropriétaires qui bénéficient de ses services. Cette note client compte pour 30 % dans le classement de notre algorithme.

 

Enfin, même si le coût du syndic n’est pas l’élément le plus préoccupant des copropriétaires, il n’en demeure pas moins important et occupe 20 % de la note finale d’un syndic.

 

Vous n’êtes plus qu’à un tout petit formulaire de trouver gratuitement les meilleurs syndics pour votre copropriété grâce à notre comparateur de syndics.