Réduire les honoraires du syndic

Outre la réduction des charges de copropriété, il y a d'autres moyens de mieux gérer son syndic et les frais généraux. Les honoraires des syndics de copropriété ont en effet parfois tendance à s’envoler au fil des ans. Mais malheureusement, la loi ALUR qui devrait encadrer des dérives, est aujourd’hui détournée par certains syndics pour facturer des prestations supplémentaires abusives. Et même si cela ne représente pas la majorité des cas, les copropriétaires doivent toujours rester attentifs à la grille tarifaire du syndic en place.

 

Réduire les honoraires du syndic de copropriété en négociant

 

Négocier pour réduire les honoraires du syndic de copropriété n’est pas une chose improbable, bien au contraire. Au-delà de la mise en concurrence obligatoire pour le renouvellement de mandat, vous pouvez très bien indiquer à votre syndic que vous avez eu connaissance d’une offre plus intéressante que la sienne.

 

« La négociation avec le syndic est menée par le conseil syndical. »

 

Il est aussi envisageable de contester les charges ou encore de négocier les modalités de certaines prestations comme par exemple l’organisation de l’assemblée générale annuelle. Il n’est pas rare qu’un syndic programme la fin d’une AG à 18 h (correspondant aux heures de bureau), et facture les heures supplémentaires en prestation exceptionnelle. Or, il est communément admis que l’AG d’une copropriété ne se termine pas avant 21 h voire plus. Il est donc possible de prévoir contractuellement des horaires qui correspondent à tout le monde sans pour autant générer de frais supplémentaires.

 

Les postes qui peuvent être réduits

 

La loi ALUR comptait parmi ses objectifs de mieux encadrer les coûts des services des syndics de copropriété. Le résultat n’est que partiellement abouti puisque les syndics sont toujours libres de pratiquer les tarifs qu’ils souhaitent. C’est alors la concurrence sur le marché qui permet de contenir les prix.

 

L’autre point, qui est initialement positif, consistant à dresser une liste exhaustive des prestations de gestion courante comprises dans le forfait annuel, est à double tranchant. En effet, des prestations qui auraient pu être auparavant intégrées contractuellement font désormais l’objet d’honoraires supplémentaires.

 

« Pour faire des économies, ne laissez pas votre contrat de syndic s’encombrer de prestations inutiles pour votre copropriété. »

 

Que les négociations menées par le conseil syndical pour faire baisser les honoraires du syndic aient abouti ou non, une autre piste reste à explorer : revoir à la baisse les prestations. Et cela est parfois possible sans pour autant perdre en qualité de vie.

 

Par exemple, en ce qui concerne l’archivage des documents : si vous constatez que votre syndic vous facture un coût plus important que celui pratiqué par une entreprise spécialisée, alors faites directement appel à une société d’archivage vous-même.

 

Aussi, si votre copropriété le nécessite, négocier un nombre de visites importants de votre syndic dans l'immeuble afin de ne pas avoir des frais supplémentaires pour tout déplacements qui ne serait pas compris dans votre contrat.

 

Au sein du contrat de syndic, de nombreux postes de dépenses peuvent être réduits ou tout simplement supprimés pour vous permettre de réduire les honoraires du syndic de copropriété.

 

Attention : certains syndics peu scrupuleux précisent par contrat que des services normalement compris dans le forfait annuel seront facturés en supplément. Cette clause est totalement abusive et doit immédiatement être retirée.

 

Réduire les honoraires en optant pour un syndic bénévole

 

Un moyen drastique de réduire les honoraires du syndic de copropriété est de passer d’un syndic professionnel à un syndic bénévole. Dans le cas d’un syndic bénévole, c’est un copropriétaire volontaire qui fait office de syndic. Et s’il peut prétendre à une rémunération horaire (à voter en AG) au titre du temps passé à s’occuper de la copropriété, ce montant sera bien inférieur aux 150 € par lot en moyenne exigés par les professionnels.

 

Cependant, tous les frais afférents à la fonction de syndic devront être remboursés au copropriétaire. De plus, il est difficile, voire impossible, de trouver la perle rare qui aura des compétences dans tous les domaines. Le syndic bénévole doit donc régulièrement se faire assister par des experts, que ce soit en matière de tenue comptable, de suivi des travaux ou encore de procédures juridiques.

 

Réduire les honoraires de syndic en comparant des offres

 

Réduire les honoraires du syndic de copropriété peut aussi passer par un changement pur et simple du syndic. Si vous souhaitez obtenir des offres qui correspondent à la configuration de votre copropriété, et qui seront peut-être plus accessibles que votre syndic en place, utilisez gratuitement notre comparateur de syndic.