Je souhaite mieux gérer mon syndic de copropriété

Même lorsqu’une copropriété est entre les mains d’un bon syndic, le syndicat des copropriétaires doit continuer à rester attentif aux méthodes de gestion qui sont appliquées. Il est important de maintenir une bonne communication entre le syndic et les copropriétaires, ainsi qu’assurer un suivi permanent des actions entreprises. Apprendre à mieux gérer son syndic de copropriété est une condition incontournable au bon fonctionnement de la résidence.

 

Le rôle du conseil syndical pour mieux gérer son syndic

 

Le conseil syndical se compose de copropriétaires élus en assemblée générale par le syndicat des copropriétaires. Pour être membre du conseil syndical, il faut posséder au moins un lot dans la copropriété ou être le représentant légal d’un des copropriétaires.

 

Le rôle du conseil syndical est tout autant de vérifier les opérations du syndic que de l’assister dans ses démarches (dans une mesure toute relative). Il doit notamment :

 

  • S’assurer des conditions de mise en place et de suivi des travaux.
  • Contrôler la répartition des dépenses des fonds de la copropriété.
  • Vérifier la bonne tenue de la comptabilité du syndicat des copropriétaires.
  • Participer à l’élaboration du budget prévisionnel.

 

« Le conseil syndical sert avant tout de relais entre le syndic et les copropriétaires, mais ses missions vont plus loin. »

 

Le conseil syndical a aussi un rôle consultatif, et peut donner son avis sur des problématiques de gestion. C’est notamment le cas lorsque des travaux dépassent un certain montant fixé en assemblée générale ou par le règlement de copropriété.

 

Enfin, en fonction des exigences fixées dans le règlement de copropriété, le conseil syndical peut être amené à devoir assister le syndic pour le choix des prestataires, que ce soit pour l’entretien et la maintenance, ou pour la réalisation de lourds travaux.

 

En somme, la bonne volonté et la disponibilité des membres du conseil syndical permet de mieux gérer son syndic de copropriété, aussi bien en ce qui concerne la gestion courante que les prestations exceptionnelles.

 

Attention : un responsable ou un salarié du syndic ne peuvent en aucun cas être membres du conseil syndical même s’ils possèdent un lot à titre personnel dans la copropriété.

 

Vérifier l’ensemble des charges pour mieux gérer votre syndic

 

Pour apprendre à mieux gérer son syndic de copropriété, tout copropriétaire peut se pencher sur le détail des charges qu’il doit régler, notamment en matière de fourniture d’eau, d’électricité et d’assurance. 

 

En ce qui concerne l’énergie tout d’abord, donc principalement le gaz et l’électricité. Le syndic doit s’assurer que la copropriété a souscrit aux contrats les mieux adaptés à l’utilisation des copropriétaires. Tout un chacun peut s’en assurer en comparant les offres des fournisseurs d’énergie et faire remonter l’information au conseil syndical.

 

« Les contrats des fournisseurs d’énergie doivent être étudiés à la loupe afin d’en tirer le meilleur parti. »

 

L’eau représente également une dépense importante dans les charges de copropriété. S’il est impossible de choisir son opérateur en eau (qui est imposé par la commune de résidence), il apparaît important de suivre les consommations d’une année sur l’autre afin de s’assurer de la cohérence des tarifs. Une explosion de la facture d’eau peut d’ailleurs faire soupçonner une fuite qu’il sera important de détecter au plus vite. D’un autre côté, la mise en place de compteurs individuels peut aussi éviter les abus de la part de certains copropriétaires.

 

La tenue du carnet d’entretien

 

La tenue du carnet d’entretien est un bon moyen de contrôler la périodicité des visites de maintenance effectuées et ainsi s’assurer que d’éventuelles dégradations des bâtiments soient immédiatement prises en charge.

 

Le conseil syndical a tout intérêt à prendre une part active à la tenue du carnet d’entretien afin d’être en mesure d’anticiper d’éventuels travaux à venir. C’est un document clé dans la bonne gestion d’un syndic de copropriété.

 

Le recouvrement des impayés

 

Le syndic est chargé de recouvrer les impayés de certains copropriétaires afin de ne pas mettre à mal la trésorerie de toute la copropriété. Cependant, ce type de démarche ne doit pas se faire froidement et sans précautions. Il est de bon ton que le syndic communique avant tout avec le syndicat des copropriétaires afin d’en savoir plus sur le débiteur, sur sa situation financière et sur un éventuel évènement survenu récemment (perte d’emploi par exemple).

 

Cela permet au syndic de faire le distinguo entre les foyers en réelle difficulté et les mauvais payeurs chroniques, et ainsi d’apaiser certaines tensions qui pourraient naître d’une mise en demeure trop rapide.

 

Tout ceci est directement dépendant d’une relation étroite entre le syndic et le conseil syndical et témoigne de la bonne gestion ou non du syndic de copropriété.

Pour aller plus loin dans la gestion de votre syndic, Duflair vous propose également des articles sur le renouvellement de votre syndic (ou donner quitus), la vérification des comptes de copropriété, la contestation des charges ou encore des conseils pour réduire les honoraires de votre syndic.

De même, si vous êtes en litige avec votre syndic ou que celui-ci a démissionné, Duflair vous conseille dans la bonne résolution de ces soucis et dans les démarches à mettre en place.

L'essentiel à retenir

  • Comment mieux gérer son syndic ?

Même avec le meilleur syndic de la place il est important que la copropriété soit composée d’un conseil syndical investit. C’est le lien qui permet une bonne communication entre la copropriété et le syndic

  • Quel est le rôle du conseil syndical ?

Le conseil syndical vérifie les opérations du syndic, l’assiste dans ses démarches, contrôle la répartition des dépenses, vérifie la bonne tenue de la comptabilité et participe à l’élaboration du budget prévisionnel. Il a également un rôle consultatif